‘Billard Blues’ de Maxence Fermine

97822211.jpg

Genre : Drame

loupe_5

Un jeune guitariste de blues est le témoin -et l’acteur- d’une partie de billard historique qui oppose à Chicago le champion invisible Willi Hope et le terrible Al Capone. Chaque coup marqué est scandé, soutenu par les accords du blues, jusqu’à un point quasiment impossible à marquer, le point de la dernière chance : le Diamond Drink…
Tension incroyable, sobriété des moyens : on compte les coups, on sent l’odeur des cigares mêlée à celle de la peur, on respire la tension extrême des témoins.

Billard et blues, histoire d’amour sur fond de jazz (Jazz blanc), jeu à Las Vegas (Poker), trois variations sur le thème du risque, du jeu de la passion, au moment où les vies basculent, où les destins se figent ou au contraire se délient

_____________________________________

Ce recueil de nouvelle m’a enchanté, trouvé par hasard à la médiathèque, le récit m’a d’abord interpeller. En commençant ce livre j’ignorais qu’il s’agissait de nouvelles, en tant normal je n’en suis pas très friande. L’auteur réussit à nous imprégner de cette ambiance très blues à travers ces trois récits. lecture très agréable, je vous le recommande!

sans-titre

 

‘La peau sur les Os’ de Richard Bachman alias Stephen King

DSC_0142.JPG

Genre : Horreur, thriller

Titre original : ‘Thinner’

loupe_5

Billy Halleck, bon époux, bon père, vit dans le Connecticut et exerce son métier d’avocat à New York. Boulimique, il pèse plus de cent kilos.
Un jour, il tue accidentellement en voiture une vieille gitane. Sa position de notable lui vaut de n’être condamné qu’à une peine de principe et les Gitans sont expulsés de la ville. C’est alors que Billy commence à maigrir, et de plus en plus. Il a beau se gaver, rien ne peut enrayer cette perte de poids qui risque l’amener à une issue fatale. Terrifié, il comprend alors que le chef de la tribu gitane lui a jeté un sort…

_____________________________________

Un roman très réaliste avec une intrigue rarement transcrite en littérature, un bon point concernant la bonne originalité de cette histoire. Un bon suspens! Au fil des pages ont arrive à se poser cette fameuse question ‘que va il arriver au personnage principal?’, et l’ont veut savoir.

sans-titre

‘Columbine’ de Dave Cullen

DSC_0138.JPGGenre : Témoignage, biographie

loupe_5

What really happened April 20, 1999? The horror left an indelible stamp on the American psyche, but most of what we « know » is wrong. It wasn’t about jocks, Goths, or the Trench Coat Mafia. Dave Cullen was one of the first reporters on scene, and spent ten years on this book-widely recognized as the definitive account. With a keen investigative eye and psychological acumen, he draws on mountains of evidence, insight from the world’s leading forensic psychologists, and the killers’ own words and drawings-several reproduced in a new appendix. Cullen paints raw portraits of two polar opposite killers. They contrast starkly with the flashes of resilience and redemption among the survivors.

_____________________________________

Cette fusillade perpétré en 1999 est un sujet pas vraiment médiatisé niveau littérature en France. Dave Cullen nous livre le dur portrait de ces deux tueurs adolescents dans un fait divers qui fait froid dans le dos. Dommage qu’il n’a pas encore été commercialiser en France mais la lecture de ce témoignage en Anglais à été fort enrichissant.

sans-titre

‘Hell’ de Lolita Pille

DSC_0134.JPGGenre : contemporaine

loupe_5

« Je suis une pétasse. Je suis un pur produit de la Think Pink génération, mon credo: sois belle et consomme. » Hell a dix-huit ans, vit à Paris Ouest, se défonce à la coke, est griffée de la tête aux pieds, ne fréquente que des filles et des fils de, dépense chaque semaine l’équivalent de votre revenu mensuel, fait l’amour comme vous faites vos courses. Sans oublier l’essentiel: elle vous méprise profondément…
Jusqu’au soir où elle tombe amoureuse d’Andréa, son double masculin, séducteur comme elle, et comme elle désabusé.
Ensemble, coupés dum onde, dans un corps à corps passionnel, ils s’affranchissent du malaise qu’ils partagent. Mais les démons sont toujours là, qui veillent dans la nuit blanche de ces chasseurs du plaisir.
Entre romantisme et cynisme, voici les débuts d’un « adorable monstre » de dix-neuf ans.

_____________________________________

Un livre qui ne laisse pas indifférent par son histoire, et même si le personnage est au delà de l’insupportable, je me suis attacher à Hell. Comme dit le dicton : ‘l’argent ne fait pas le bonheur’.

sans-titre

‘James Dean’ de Jean-Philippe Guerand

DSC_0118.JPGGenre : Biographie

loupe_5

« Un acteur doit interpréter la vie, et pour y parvenir, se livrer à toutes les expériences qu’elle lui offre. Mais il doit exiger plus que cette offre. Au cours de sa brève existence, l’acteur doit apprendre à s’éveiller à la vie, et dans ce combat il doit être un surhomme. » James Dean (1931-1955) a connu la gloire en l’espace de trois films. Sorti au lendemain de l’accident de voiture qui lui coûta la vie, La Fureur de vivre mit en évidence le malaise de toute une génération. Cinquante ans plus tard, le phénomène d’identification avec un comédien qui voulut cautériser les plaies de son enfance en multipliant les signes de rébellion est toujours aussi vivace.

_____________________________________

Une biographie un peu plate mais les personnes qui souhaitent ‘découvrir’ un peu mieux l’icône prendront intérêt à la lecture avec ce petit roman folio biographie (il en existe d’autres sur d’autres grand acteurs), néanmoins, je vous présenterais meilleur biographie que j’ai lu sur James Dean.

sans-titre

‘Hate List’ de Jennifer Brown

DSC_0106.JPGGenre : Drame, jeunesse

Titre original : Hate list

loupe_5

« C’est moi qui ai eu l’idée de la liste. Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure. Est-ce qu’un jour on me pardonnera ? »

C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils ont écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée…

_____________________________________

Un roman jeunesse qui aborde des thème très fort et bouleversant. L’auteur possède une écriture agréable et son livre fait beaucoup réfléchir. Il ne m’a pas mener non plus au coup de cœur mais il m’a émue.

sans-titre

‘Hollywood, un monde fou, fou fou’ de Floyd Conner

DSC_0135.JPG

Genre : Cinema / Television

Titre original :

loupe_5

L’histoire d’Hollywood est faite de choses étranges, étonnantes ou carrément incroyables. Ce livre décrit avec de nombreux détails aussi bien les pires films que les grands classiques, les bombes sexuelles ou les physiques les plus pitoyables, les mystères de ce microcosme et les coups de pub géniaux. On y apprend combien parfois furent difficiles les débuts de ceux qui sont devenus les plus grandes stars, ceux qui refusèrent les rôles qui les auraient propulsés au firmament ou sont allés se perdre dans des navets innommables. Il y a des scandales, des folies et des caprices (de stars bien sûr !) et des carrières exemplaires, des charlatans et de vrais génies, des égoïstes et des gens qui ont su donner plus que leur chemise.

_____________________________________

Quand on aime le vieux Hollywood on ne peut passer à côté de ce livre. Truffé de belles anecdotes, il vous surprendra et vous fera rire.

sans-titre

‘Shining’ de Stephen King

14095992_634225196752304_3803273242498237457_n.jpg

Genre : Horreur

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

Mon avis:

Le film m’avait déjà bien convaincu à l’époque et ma lecture s’est révélé plus qu’appréciable. Malgré bon nombres de pages, je ne les ai pas vu défiler. La folie de Jack se dégrade au fil des pages et le personnage du petit Danny m’a beaucoup touché. Un peu déçu de la fin du roman cela dit.

 

Et vous? Qu’en avez vous pensé?

 

 

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles …

Hey les lecteurs, j’espére que vous allez bien?

Un petit message pour vous montrer que je suis toujours présente, que je n’ai pas abandonné la lecture c’est juste qu’avec le boulot et les choses à régler à côté c’est pas évident de tout gérer (j’expliquerais tout cela plus tard)

Toujours dans ma lecture de ‘Et après?’ de Musso, que j’ai du mal d’ailleurs à terminer (OUI un MUSSO que j’ai du mal a terminer vous avez bien lu haha) Beaucoup de livres m’attendent encore donc je vais essayer de terminer celui la au plus vite afin de vous refaire des critiques livres.

Sur ce Bonne journée à tous, et a très bientôt

L’italie à l’honneur avec deux livres

DSC_0013.JPG

Le jeudi c’est jour de repos, et c’est aussi l’occasion pour moi de cuisiner un peu et aujourd’hui je met l’Italie à l’honneur avec ces deux bouquins de ma blibliothéque.

 

100 recettes d’Italie, La cuisine italienne ne se résume bien évidemment pas aux seules pizzas et pasta ! A travers les 100 recettes de cet ouvrage découvrez toutes les facettes de la cuisine italienne : antipasti, viandes et poissons, dolce.  Joliment illustré, ce livre de cuisine m’enchante à chaque plat.

&

L’italien avec les mains‘, Grâce à lui, le langage corporel des transalpins n’aura plus de secrets pour vous. Qu’il s’agisse de flatter, de menacer, d’insulter, de charmer, de manger ou de piquer une colère, «L’Italien avec les mains» est la façon la plus rapide et la plus fun d’apprendre cette langue sans prononcer le moindre mot. Un livre drôle et originale, deux personnages qui nous font apprendre l’italien avec les gestes et tout cela traduit phonétiquement.

 

hqdefault