‘Une singulière histoire d’amour’ de Mimi Alford

4130z+7FmRL._SX305_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : autobiographie

Titre original : –

loupe_5

1962, Washington, aile ouest de la Maison-Blanche. Mimi, une jeune étudiante de 19 ans, entre au service de presse de Kennedy. Jeune fille naïve, de bonne famille, elle est issue du même milieu et de la même école que Jackie. Elle rencontre JFK qui l’invite très vite en privé.
Guidée par les plus proches collaborateurs du président, complices, elle obéit, ne sachant plus très bien où s’arrêtent les convenances et où commence la complaisance. Séduite par le Président, elle partagera une intimité tumultueuse pendant deux ans.

Mimi Alford a conservé le secret sur cette liaison pendant près de quarante ans. Ce secret a détruit sa vie ; ce secret la fait aujourd’hui renaître.

_____________________________________

Un secret pendant près de quarante ans? j’ai ma petite idée concernant la venue de ce roman. Oui j’aime me documenter sur à peu près tout ce qui me passe par la main quand il s’agit de la famille Kennedy, et ce roman en faisait partie, c’est plutôt sympathique de revenir sur les années d’une jeune étudiante qui s’éprend du grand John Kennedy mais à en voir le titre ‘Une singulière histoire d’amour? ‘, un jouet de plus pour le président Américain qui à eu son lot d’aventures concernant les femmes (imaginer le nombre de livres que chaque maitresses aurait pu écrire) . Le livre n’apporte peu au final, un secret qui ne l’est pas vraiment après tant d’années.

sans-titre

 

‘Roméo et Juliette’ de William Shakespeare

DSC_0132.JPG

Genre : Classique, Théâtre

Titre original : Romeo and Juliet

loupe_5

Deux anciennes Maisons d’égale dignité, Dans la belle Vérone où se tient notre scène, Font un nouvel éclat de leur antique hargne, Le sang civil salit les mains des citoyens. Or dans le sein fatal de ces deux ennemis, Deux amants prennent vie sous la mauvaise étoile ; Leur malheureux écroulement très pitoyable Enterre en leur tombeau la haine des parents. Les terribles moments de leur amour mortel, Et l’obstination des rages familiales, Que rien sinon la mort des deux enfants n’apaisera, Pendant deux heures nous le jouerons sur ce théâtre ; Et si vous nous prêtez une patiente oreille, Tout défaut, notre zèle le rachètera.

_____________________________________

Un classique qu’on ne présente plus que ce soit au théâtre ou au cinéma. La lecture de cette pièce peut paraître compliquer , Shakespeare nous trouble à travers ces dialogues qui s’avère d’un autre temps, mais quand on a saisi le sens des mots à travers cette très belle histoire on ne peut que s’apercevoir de la beauté du texte.

sans-titre

 

 

‘Avec John F. Kennedy’ de Jackie Kennedy

DSC_0123.JPG

Genre : Biographie, témoignage

Titre original : ‘Historic conversations on life with John F. Kennedy’

loupe_5

Jacqueline Kennedy, née Bouvier, n’a laissé ni autobiographie ni mémoires.  » Son silence sur son passé, rappela le New York Times à sa mort en 1994, surtout sur les années Kennedy et son mariage avec le Président, a toujours été voilé de mystère.  » C’est donc un document exceptionnel que ces entretiens, demeurés secrets pendant presque cinquante ans : au printemps 1964, quelques mois seulement après la mort de son mari, elle a accepté de revenir sur ces années cruciales avec l’historien Arthur M. Schlesinger. Dans cette contribution unique, il est évidemment beaucoup question de John F. Kennedy : sa vie de sénateur, ses campagnes, sa foi catholique, ses relations avec ses frères. II y est aussi question de leur couple, de ce qu’ils se disaient en privé, et de la conception qu’avait Jacqueline du rôle de  » First Lady ». L’Histoire se rencontre à chaque ligne, depuis les visites d’Etat où Mme Kennedy suivait son époux (en France notamment où elle s’est entretenue avec de Gaulle) jusqu’à la tourmente de la crise de Cuba ; on croise les portraits des principales figures politiques de l’époque Khrouchtchev, Nehru, Nixon, Lyndon Johnson – dont certaines ne sont guère épargnées… La « Jackie » qui se découvre ici est neuve, véritablement : loin de l’icône des magazines de mode, c’est une jeune femme de trente-quatre ans qui s’exprime avec une émotion à fleur de peau. Son deuil tout proche ne l’empêche pas d’être pleinement consciente du poids historique de sa parole, et soucieuse d’offrir un témoignage sincère à la postérité.

_____________________________________

Jacqueline à toujours était une épouse aimante envers John et ce livre en est la preuve. Des anecdotes intéressantes avant et après la vie présidentielle, des informations importantes sur les personnes et moments historiques. Un témoignage et une conversation réel et sincère le tout accompagner de photographies qui allègent un peu tout ce côté politique qui fut pour moi à certains moment difficile à comprendre, les notes en bas de page m’ont heureusement aider malgré. Les annotations étaient nombreuses, certes je suis consciente qu’elles sont la pour nous guider face à toutes ces personnes nommés mais cela en devenait perturbant quand je devais détourner mon regard de ma lecture pour la comprendre.

sans-titre

‘Precious’ de Sapphire

3DSC_0129.JPGGenre : Drame

Titre original : Push

loupe_5

Precious, seize ans, claque la porte. Elle ne se laissera plus cogner par sa mère, ni violer et engrosser encore une fois par son père. Jamais. Virée de l’école, elle envisage une nouvelle vie, loin de Harlem et du ghetto afro-américain de son enfance. Elle veut apprendre à lire et à écrire, raconter son histoire à travers des poèmes et élever dignement son fils.

_____________________________________

Emouvant et touchant, ce livre nous donne une belle leçon de vie à travers ce personnage blesser, le personnage adopte un langage particulier tout au long du livre (qui m’a fortement rappeler celui utiliser dans ‘la vie Blues’ de Han Nolan). Un film fut adapté par la suite à l’écran, c’est d’ailleurs grâce celui ci que je connais le roman.

sans-titre

 

‘Quand le requin dort’ de Milena Agus

2DSC_0141.JPGGenre : Romance, drame

Titre original : Mentre dorme il pescecane

loupe_5

Sardes depuis le Paléolithique supérieur, les Sevilla-Mendoza ignorent la normalité. Un père entiché de voyages lointains, une mère perdue devant la vie, une tante plongée dans des amours sans lendemain, un frère sourd à tout sauf à son piano. Celle qui décrit l’étrange et attachante ambiance familiale, avec une impassible candeur, est une adolescente engluée dans une liaison inavouable… Une liaison qu’elle cache à sa famille, où pourtant on parle d’amour et de sexe sans inhibitions. On y parle aussi de Dieu, dont on n’arrive pas à décider s’il existe ou pas. Plutôt qu’à lui, autant s’en remettre à la superstition pour affronter les dangers de l’existence. Celle-ci se déroule comme si on était dans la gueule d’un requin. Un requin qui vous enserre entre ses dents et vous empêche de vivre. On essaye d’en sortir quand il dort…

_____________________________________

Plusieurs années que j’ai lu ce livre (merci France loisirs!), je n’en garde pas un fort souvenir en tête ce qui voudrait dire que la lecture de ce roman ne fut pas une grande satisfaction. Je ne retient de lui que des chapitres court et d’une écriture assez simple.

sans-titre