‘Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…’

DSC_0162.JPGGenre : Biographie

Titre original : Wir Kinder vom Bahnhof Zoo

loupe_5
Ce livre terrible a connu un retentissement considérable en France et dans toute l’Europe. Ce que raconte cette jeune fille sensible et intelligente, qui, moins de deux ans après avoir fumé son premier «joint», se prostitue à la sortie de l’école pour gagner de quoi payer sa dose quotidienne d’héroïne, et la confession douloureuse de la mère font de Christiane F. un livre sans exemple. Il nous apprend beaucoup de choses, non seulement sur la drogue et le désespoir, mais aussi sur la détérioration du monde aujourd’hui.
 _____________________________________
Points positif
-> Une vrai leçon de vie dans un livre aussi trash que réel, mondialement considéré comme un classique
->  Ce livre est a passer dans toutes les mains que vous croiserez, une vérité qui fait mal à entendre mais qu’on doit à tout prix prendre au sérieux.
Point négatif
-> Un sujet sensible et bouleversant… une vraie descente aux enfer, si jeune!
sans-titre
Publicités

‘Columbine : Comment mon fils a-t-il pu tuer ?’ de Susan Klebold

couv47378136.jpg

Genre : Autobiographie, témoignage

Titre original : A Mother’s Reckoning: Living in the aftermath of the Columbine tragedy

loupe_5

 

 

 

20 avril 1999, lycée de Columbine. Dylan Klebold et Eric Harris tuent douze élèves et un professeur avant de se suicider. Sue, la mère de Dylan, témoigne pour la première fois.
Comment imaginer qu’un enfant qu’on a élevé et aimé puisse être responsable d’un tel massacre ? Comment, en tant que mère, a-t-on pu rester aveugle à sa dérive ? Qu’aurait-on dû faire différemment ? Depuis dix-sept ans, Sue Klebold vit avec cette douleur indescriptible et la honte de ce jour tragique où son fils a ouvert le feu dans son lycée.
Elle avait toujours refusé de s’exprimer. Mais la multiplication des tueries dans les écoles américaines ces dernières années l’a incitée à briser ce long silence. Elle livre un témoignage brut et puissant, digne et tout en retenue, pour aider d’autres parents, épargner d’autres enfants.
 » Comme toutes les mères de Littleton, j’avais prié pour que mon fils soit sain et sauf. Quand j’ai entendu parler de vingt-cinq morts, ma prière n’a plus été la même. Si Dylan blessait ou tuait des gens , il fallait l’arrêter. En tant que mère, c’est la prière la plus difficile que j’aie jamais faite dans le silence de mes pensées. Mais, je l’ai compris à cet instant, la plus grande grâce que je pouvais demander au ciel n’était pas que mon fils soit sain et sauf, mais qu’il soit mort.  »

 » Dans ce livre, Sue Klebold gagne notre compassion, notre empathie et, souvent, notre admiration ; pourtant, Columbine est un message d’avertissement, et aucunement une demande d’absolution.  » The New York Times

_____________________________________

Un témoignage des plus poignant, cette maman mérite un grand bravo pour son courage d’écrire ce livre tant attendu par les médias. Sue Klebold brise le silence et saura convaincre à travers le points important de cette tragique affaire

sans-titre

‘Le petit prince’ de Antoine De Saint-Exupéry

DSC_0123.JPG

Genre : Jeunesse, Philosophie

loupe_5

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur.
Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours.
Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan.
Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : … «S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! – Hein ! – Dessine-moi un mouton…»
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.
….Regardez attentivement ce paysage afin d’être sûr de le reconnaître, si vous voyagez un jour en Afrique, dans le désert. Et, s’il vous arrive de passer par là, je vous supplie, ne vous pressez pas, attendez un peu juste sous l’étoile !
Si alors un enfant vient à vous, s’il rit, s’il a les cheveux d’or, s’il ne répond pas quand on l’interroge, vous devinerez bien qui il est. Alors soyez gentils ! Ne me laissez pas tellement triste: écrivez-moi vite qu’il est revenu..

_____________________________________

Points positif

-> Une petite perle dont j’ai eu du mal apprécier sa lecture dés mon plus jeune âge, avec pourtant tellement de belles leçons à tirer de ce contes.

-> Une fois relu, on déchiffre toute sa valeur, et ce succès de chef d’oeuvre de la littérature.

sans-titre

 

‘Femmes de Vikings’ de Carl Royer

14344883_641253209382836_2376105815719861297_n

Genre : Erotique, historique

loupe_5

Seconde moitié du IXe siècle, quelque part dans le comté de York. Terrifiés, bourgeois et paysans se terrent dans leurs villages : partout dans la campagne, débarqués sur le littoral comme chaque printemps, les Danois rôdent, pillent et violent. Emportée par la tourmente, Nora, jeune saxonne encore vierge, découvre le sexe et ses plaisirs face à l’ennemi juré. Les Vikings sont brutaux, insensibles, sans pitié. Pourtant, ils éveillent en elle des fantasmes dont elle n’avait pas soupçonné l’existence. Jusqu’où une paysanne retournée par le stupre peut-elle aller pour assouvir ses pulsions ? La loyauté, l’honneur, la raison… Ces mots ont-ils encore du sens face à l’appel du sexe ?

_____________________________________

Point positif

-> Un contexte plaisant, ainsi qu’un résumé attirant

Points negatifs

-> L’érotisme prend sa place dés le début du roman. Que dis je l’érotisme? on peut appeler cela trash, bestial, voir pornographique. Je n’ai rien contre quand il y a une histoire bien ficeler qui alimenterait le tout, mais chaque scène est similaire donc répétitif et quand on s’imagine que l’auteur va s’éloigner de toutes cette tension sexuelle cela ne dure que le temps d’une page malheureusement.

-> A chacun  de mes romans j’ai toujours une petite note de sympathie pour chacun des personnages, mais celui de Nora je l’ai maudit!  Voila un personnage dénué de sentiments qui ne s’exprime que par la vulgarité, c’est dommage!

sans-titre

‘Basic instinct’ de Richard Osborne

DSC_0122.JPG

Genre : Policier, Drame

L’inspecteur Nick Curran, de la police de San Francisco, enquête sur le meurtre de l’ancien chanteur de rock Johnny Boz, frappé de 31 coups de pic à glace par une inconnue avec laquelle il faisait l’amour. Amateur de plaisirs corsés, la star fréquentait une jeune, riche et brillante romancière, Catherine Tramell, auteur d’un polar à succès consacré à un meurtre identique. Nick apprend bientôt que les parents de Catherine dont elle a hérité de plus de cent millions de dollars sont morts dans un « accident » suspect, décrit dans un autre de ses livres, et que son professeur de psychologie à l’université a été assassiné dix ans plus tôt à coups de pic à glace Fasciné par ce déluge de violences, le policier se consacre à prouver la culpabilité de l’insolente et superbe romancière. Mais Catherine n’a rien laissé au hasard. Elle semble déjà tout connaître de Nick : le suicide de sa femme, les bavures dont il s’est rendu coupable, ses problèmes de drogue et d’alcool. Exaspérant les désirs de Nick, multipliant les avances, elle entraîne le policier dans un vertigineux dédale d’excès et de plaisirs.

Mon avis (Bon livre)

Une envie chez France Loisirs et je me retrouve donc avec le livre entre les mains (ayant vu le film quelque temps auparavant je me disais que c’était une belle coïncidence). Le livre adapté du scénario, il est d’ailleurs totalement identique, et format papier cela nous accorde d’avantage de suspense et l’on se remémore les scènes les plus cultes du film. Peut être que le livre vous donnera envie de voir le film et vive versa. Agréable pour les cinéphiles, mais sans doute pas indispensable pour tout autres lecteurs.

 

Et vous? Qu’en avez vous pensé?

‘La gifle’ de Christos Tsiolkas

14238322_638624259645731_4088272651315589483_n

Genre : comtemportaine

Titre original : The Slap

loupe_5

Lors d’un barbecue entre amis, un adulte gifle un enfant qui n’est pas le sien.
Un incident qui va créer une onde de choc parmi les invités et provoquer une série d’événements explosifs. Mais aussi révéler, derrière les belles apparences, le racisme ordinaire, la drogue, l’alcool, la honte et une extrême solitude.
Tour à tour violent et bouleversant de tendresse, un très grand roman qui dresse, avec une formidable lucidité, le tableau d’un Occident en pleine confusion.

_____________________________________

Point positif

-> Au fil du roman je me suis attacher à certains personnages et cette vérité à dévoiler dans ces familles m’a intriguer. En résumé: une bonne leçon de vie à travers cette ‘gifle’.

Point négatif

-> A travers les premières pages j’était un peu perdu au niveau des personnages au barbecue

sans-titre

 

‘Que serais-je sans toi?’ de Guillaume Musso

DSC_0156

Genre : Amour, Policier

loupe_5

Gabrielle a deux hommes dans sa vie.
L’un est son père, l’autre est son premier amour. L’un est un grand flic, l’autre est un célèbre voleur. Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son cœur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancé un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble.
Mais il y a des duels dont l’issue inéluctable est la mort. Sauf si…
Des toits de Paris au soleil de San Francisco.
Un premier amour qui éclaire toute une vie

_____________________________________

Points positif

-> Belle histoire, un peu surréaliste par moment. Avis mitigé pour ce roman donc, mais dans le cas Musso il y a parfois des passages ou je vais m’ennuyer, me dire en moi même que le livre est pas super et d’autres passages ou les émotions rebondissent tout en même temps et je vais adorer.

-> Toujours ces citations présente en début de chapitres que j’adore.

sans-titre