‘Amityville la maison du diable’ de Jay Anson

4130z+7FmRL._SX305_BO1,204,203,200_

Genre : Horreur

Titre original : The Amityville Horror: A True Story

loupe_5

 

 

 

Amityville, banlieue de New York, 13 novembre 1974. Dans une maison bourgeoise, un jeune homme, dans un accès de démence, tue à coups de fusil ses parents, ses frères et ses sœurs. À son procès, il affirme avoir été possédé par une voix qui lui a ordonné de tuer. Quelque temps plus tard, cette maison est mise en vente à un prix défiant toute concurrence. La famille Lutz l’achète malgré la tragédie qui s’y est déroulée. Ils n’y resteront que vingt-huit jours.

_____________________________________

Une histoire à lire pour les adeptes du paranormal avec un style décriture non moins effrayant, ni même gore. Dommage que le sujet de la maison d’Amityville ne soit pas trop médiatise en France.

sans-titre

Publicités

‘Ne la quitte pas des yeux’ de Linwood Barclay

couv4757331.jpg

Genre : Suspense, Policier

Titre original : Never Look Away

loupe_5

 

 

 

Une mère de famille apparemment bien tranquille disparaît et c?est toute une vie qui vole en éclats. Secrets, mensonges, trahisons, meurtre? Linwood Barclay, créateur de frissons.Journaliste pour une dépêche locale, David Harwood pensait avoir eu une bonne idée pour le week-end : quoi de mieux, en effet, qu’une journée dans un parc d?attractions avec leur fils de quatre ans, Ethan, pour changer les idées dépressives de son épouse Jan ? Or, à peine sont-ils arrivés que Jan se volatilise. David fait bientôt figure de suspect numéro 1 aux yeux de la police car rien ne semble confirmer l?état dépressif de Jan, que lui seul semble connaître, ni même que la jeune femme était bien avec lui au parc d?attractions. Pour prouver qu?il n?a pas tué sa femme, David va s?acharner à retrouver la trace de Jan. De surprises en révélations, David va devoir se rendre à l’évidence : il ne sait rien de cette femme?Qui est Jan ? Quel terrible secret s’est-elle employée à cacher toutes ces années ? Et jusqu’où est-elle prête à aller pour le protéger ?

_____________________________________

L’écriture de Barclay m’a tout à fait conquise, tout les bon éléments d’un bon thriller ont était réunis. Je le recommande volontiers malgré un nombre de pages qui peut effrayer surtout quand on est pas tellement habituer aux policier/ thriller

sans-titre

‘Voyage au centre de la terre’ de Jules Verne

couv51764968.jpg

Genre : Littérature classique, aventure

loupe_5

 

 

Un fou de savant (il en produira par dizaines, de ces illuminés, tous plus extravagants les uns que les autres) descend en compagnie d’un adolescent candide et d’un guide muet, jusqu’au centre (enfin, presque) de la Terre, pour y créer une mer libre (eh oui, docteur Freud) avec ses tempêtes, son climat « méditerranéen », ses monstres antédiluviens, ses forêts pétrifiées puis remonte illico, à cent à l’heure, poussé par un torrent de lave en fusion…

_____________________________________

Je dois reconnaître le talent de Verne même si ma lecture à un peu trainer en longueur malgré un récit attachant. Son écriture simple, son esprit qui nous aventure au fils des pages, cela m’a donner envie de me plonger dans d’autres titres de cet auteur, cela ne serait tarder.

sans-titre

 

 

‘Bogart mon père’ de Stephen Humphrey Bogart

couv4757331.jpg

Genre : Biographie

Titre original : Bogart, in search of my father

loupe_5

 

 

Humphrey Bogart meurt quand son fils Stephen à huit ans. Le poids cruel de son absence, ajouté à la présence écrasante de la légende toujours grandissante de ‘Bogie’, est un fardeau difficile à porter pour le jeune Stephen. Comment se forger une identité quand on est toute sa vie traité de ‘fils de Bogart’, et que ce même Bogart n’st même pas la pour vous aider, vous guider? Alors, Stephen se révolte, vit une enfance difficile, se fait renvoyer de toutes les écoles, devient accro à la cocaïne et tourne le dos au milieu factice de Hollywood.
Ce n’est que franchi le cap de la quarantaine qu’il prend assez de recul pour affronter le passé. Et c’est alors qu’il se plonge dans ses souvenirs, dans les témoignages des amis de son père, dans les archives cinématographiques aussi, pour écrire ce livre de Mémoires. Afin de libérer une fois pour toutes du fantôme qui a tant pesé sur lui.
Livre très personnel, émouvant, douloureusement honnête. Livre dans lequel un fils cherche la vérité. La vérité sur l’acteur, la star, le mythe que fut Bogart, mais surtout sur l’homme-l’homme qui fut son père

_____________________________________

Ecrit de la main du fils du grand Humphrey Bogart, l’auteur nous décrit vraiment qui était son père avant tout en dehors de la star de cinéma que le monde à connu. Truffé d’anecdotes très intéressantes autour de son père, de ses amis jusqu’à sa tendre mère Lauren Bacall…

sans-titre

‘Tu ne m’échapperas pas’ de Lisa Gardner

couv51764968.jpg

Genre : Policier/ Thriller

Titre original : The third victim

Deuxième tome de la saga ‘Quincy & Rainie’

http://www.livraddict.com/biblio/livre/tu-ne-m-echapperas-pas.html

loupe_5

 

 

 

Baskerville, dans l’Oregon, est une bourgade plutôt tranquille. Jusqu’à ce jour de mai où Rainie Conner reçoit un appel radio lui signalant qu’une fusillade vient d’éclater au collège. Quand l’inspectrice arrive sur place, le bilan est déjà lourd : des blessés et trois morts, deux fillettes et leur enseignante. Le meurtrier est arrêté, les armes à la main. Il s’appelle Dany, il a 13 ans. Son père, Shep O’Grady, est le shérif de Baskerville, le supérieur hiérarchique de Rainie. Chargée de l’enquête, Rainie doit faire vite : parents, médias et FBI font pression. Epaulée par Pierce Quincy, instructeur au FBI, spécialisé dans les fusillades en milieu scolaire, elle résiste et se demande si le garçon n’a pas été manipulé. Dans l’ombre, un homme vêtu de noir guette. Il connaît tout de la jeune adjointe du shérif, son passé, la mort tragique de sa mère, sa fragilité psychologique…

_____________________________________

Un sujet qui m’a interpellé. Le lecteur est plongé directement dans le feu de l’action, pas de suspense en vue (sauf le fait de vouloir savoir qui est l’homme en noir). Des infos assez répétitif au niveau de l’enquête alors qu’on n’aimerais savoir d’autres élément plus important, le roman aurait pu être plus court.

sans-titre

 

‘Psychose’ de Robert Bloch

4130z+7FmRL._SX305_BO1,204,203,200_

Genre : Suspense, Thriller

Titre original : Psycho

loupe_5

 

 

 

 

Sa mère est folle. Norman le sait, mais il l’aime trop pour l’envoyer à l’asile. Alors, il se débarrasse des cadavres. Mary vient de dérober 40 000 dollars à son patron. Partie retrouver son fiancé, elle s’arrête pour la nuit dans un motel isolé. Le propriétaire, un grand garçon à l’air timide, finit, par accepter de lui donner une chambre. Epuisée par dix-huit heures de route, elle décide de s’accorder une douche bien méritée…

_____________________________________

On se remémore tous le film Hitchcock avec entre autre la fameuse scène de la douche, sans aucun doute un film culte. On retrouve la dans ce livre toute l’ambiance froide, glauque et oppressante qu’Hitchcock a voulu donner à son film en s’inspirant du livre.Même en ayant vu le film, la lecture de ce roman m’a permise d’en apprendre un peu plus sur l’effrayant Norman Bates et sa mère…et les quelques mots sur les pages apportent plus d’élément sur l’histoire.

sans-titre

 

L’italie à l’honneur avec deux livres

DSC_0013.JPG

Le jeudi c’est jour de repos, et c’est aussi l’occasion pour moi de cuisiner un peu et aujourd’hui je met l’Italie à l’honneur avec ces deux bouquins de ma blibliothéque.

 

100 recettes d’Italie, La cuisine italienne ne se résume bien évidemment pas aux seules pizzas et pasta ! A travers les 100 recettes de cet ouvrage découvrez toutes les facettes de la cuisine italienne : antipasti, viandes et poissons, dolce.  Joliment illustré, ce livre de cuisine m’enchante à chaque plat.

&

L’italien avec les mains‘, Grâce à lui, le langage corporel des transalpins n’aura plus de secrets pour vous. Qu’il s’agisse de flatter, de menacer, d’insulter, de charmer, de manger ou de piquer une colère, «L’Italien avec les mains» est la façon la plus rapide et la plus fun d’apprendre cette langue sans prononcer le moindre mot. Un livre drôle et originale, deux personnages qui nous font apprendre l’italien avec les gestes et tout cela traduit phonétiquement.

 

hqdefault

‘La couleur pourpre’ de Alice Walker

la-couleur-pourpre

Genre : drame, correspondance

Titre original : The Color Purple

loupe_5

 

 

Depuis leur séparation, depuis des années, Nettie et Celie, deux jeunes Noires, soeurs tendrement unies, n’ont cessé de s’écrire. Mais aucune missive, jamais, n’est parvenue ni à l’une ni à l’autre.
C’est que Celie, restée là-bas, près de Memphis, subit la loi d’un mari cruel qui déchire toutes les lettres venues d’Afrique – où Nettie est missionnaire. Alors Celie, la femme-enfant, écrira via le bon dieu, qui, lui, sait tout… Pourquoi, entre elles, cette correspondance déchirante et sans fin, obstinée, presque immatérielle?

_____________________________________

L’histoire est raconter sous forme de journal intime et de lettres ce qui en fait un roman épistolaire. Ce roman nous montre comment l’écriture peut sauver des femmes du désespoir. Une histoire important, émouvante et touchante. J’ai eu ma période assez poussé de lectures ‘romans adapter au cinéma’, alors celui ci n’ai pas passer inaperçu quand j’ai voulu l’acheter ( adaptation de 1985, avec Whoopi Goldberg, Danny Glover et Oprah Winfrey) .

sans-titre

‘La nuit du renard’ de Mary Higgins Clark

couv51764968.jpg

Genre : Policier, thriller

Titre original : A Stranger is Watching

loupe_5

 

 

 

Steve Peterson a perdu sa jeune femme, étranglée par un inconnu dans leur maison du Connecticut. Tous les témoignages – notamment celui de Neil, leur petit garçon, qui était présent lors de l’assassinat de sa mère et qui en garde une vision épouvantée – accablent Ronald Thompson, lequel est finalement condamné à la chaise électrique mais ne cesse de clamer son innocence.
On est à la veille de l’exécution, Sharon, une jeune journaliste, a fait à l’occasion du procès la connaissance de Steve, et tous deux sont tombés amoureux l’un de l’autre. Et voilà que ce jour-là, Sharon et le petit Neil sont kidnappés par un déséquilibré, qui signe Renard les messages qu’il lance par téléphone pour réclamer une rançon.
Renard cache ses prisonniers, ligotés et bâillonnés, dans une pièce souterraine au coeur de la gare centrale de New York. Il place près d’eux une bombe, qui explosera à l’heure même où Thompson sera exécuté…
Existe-t-il un lien entre ce rapt et la mort de Nina Peterson ? Thompson est-il vraiment coupable ? Sinon, sera-t-il sauvé in extremis de la chaise électrique ? Et qui est Renard ? Sera-t-il démasqué à temps pour que les innocents qu’il a enlevés soient épargnés ?

_____________________________________

Bon je l’avoue les romans policiers n’ont jamais était mon point fort, je n’en lis que très rarement mais devant l’engouement mondial de Mary Higgins Clark je devais me plonger dans ses aventures. Grande surprise plutôt positive car j’enchaîne avec la lecture d’un deuxième livre de cet auteur. Le suspens est le maître mot de ses romans c’est inévitable. Si certains moment m’ont quelque peu déstabiliser  niveau ordre chronologique, je m’y suis vite retrouver et cela s’est relever captivant. Une preuve qu’avec un roman de plus de 30 ans (et récompensé), on reconnaît tout le talent de Clark. Je suis sur de ne pas être déçu avec mes prochaines lectures de ses écrits.

sans-titre

 

‘Les chansons que m’apprenait ma mère’ de Marlon Brando

couv51764968.jpg

En ce jour du 3 Avril, une critique livre choisit non pas par hasard car aujourd’hui c’est l’anniversaire du grand Marlon Brando. Décédé en 2004 à l’age de 80 ans, l’acteur n’est cependant pas oublier, la preuve aujourd’hui avec mon avis sur son autobiographie sortie en 1996.

Genre : Autobiographie

Titre original : Songs My Mother Taught Me

loupe_5

 

 

 

Sincère, cynique ou provocateur, mais toujours émouvant et drôle, Marlon Brando, le monstre sacré, prend la parole.
Mal aimé par des parents alcooliques, mauvais garçon en révolte contre la société, l’école militaire, l’ordre et la discipline, Brando retrace avec brio une véritable épopée américaine. Même s’il entend démystifier légendes et ragots, ses innombrables conquêtes féminines nous valent de multiples anecdotes savoureuses et dramatiques.
De ses premiers pas au théâtre à New-York, de ses débuts au cinéma jusqu’aux rôles phares du Dernier Tango à Paris ou du Parrain, de ses engagements politiques en faveur des Noirs, des Indiens d’Amérique du Nord ou de l »Unicef, la carrière de Marlon Brando apparaît sous le scalpel de sa lucidité, plus glorieuse et plus controversée que jamais.

_____________________________________

Ce livre est remplie de belles anecdotes sur son enfance, ses débuts sur les planches et devant les caméras. De très beaux livres existe sur l’acteur (je serais ravie de vous les présenter plus tard dans un article ). Fan ou non fan, les mots de l’acteur nous enchantera!  Quand on n’admire autant un acteur de cinéma tel que Brando, on ne peut passer à côté d’un tel livre. J’adore d’autant plus les autobiographies car on rentre vraiment dans le cœur de l’artiste (tout comme je peux m’en méfier car j’ai ouïe dire que certaines autobiographies contenait des anecdotes totalement inventé pour faire vendre…). Bref, on continue de l’aduler, l’homme et ses films à travers des générations.

sans-titre