‘Jacques Mesrine l’instinct de mort’

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : Témoignage, autobiographie

loupe_5

 

 

 

Jacques Mesrine enchaîne cambriolages, braquages, enlèvement, et évasions… Il devient « Ennemi public n° 1  » dans les années 70. Le 2 novembre 1979, Mesrine, « le Grand » comme l’ont surnommé les membres de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), est tué par l’antigang, au volant de sa BMW, porte de Clignancourt à Paris. Depuis cette mort, Jacques Mesrine est considéré comme une légende dans notre pays, et une idole chez les jeunes…

A LIRE AUSSI!! (pour ceux qui sont intéressés) les écrits de sa dernière compagne Sylvia Jeanjacquot ‘Ma vie avec Mesrine’ que j’ai trouver aussi très bien!

_____________________________________

Une immense immersion à travers la vie de Mesrine, et raconter par lui même c’est d’autant plus intéressant. J’ai trouver cette autobiographie super, cela n’a fait que renforcer mon respect envers cet homme. On a l’image ignoble d’un marginal qui vole et pouvant tuer, et en même temps l’envers du décor d’un homme sachant aimer et respecter (un bon mari, un ami fidèle, un père aimant…). Les écrits de Jacques Mesrine m’ont totalement fait comprendre l’homme qu’il était au delà de l’image qu’on a toujours donné de lui. Seul hic pour ce roman, d’après certains témoignage Mesrine aurait inventer certains événements sinon ‘personne n’aurait envie de lire ce livre’, aucune autre info sur la vérité de ce témoignage…

sans-titre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s