‘Parce que je t’aime’ de Guillaume Musso

 

Genre : contemporaine, Polars

loupe_5

 

 

 

Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l’endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période? Avec qui? Et surtout pourquoi est-elle revenue?

_____________________________________

Mon tout premier roman que je découvrais du grand Musso (Oui on en entend tellementparler -et en bien, qu’il m’était impossible de ne pas sauter le pas). J’ai d’abord était totalement conquise par les petits citations en tout début de chapitre, c’est original !On y découvre son style, la fluidité de son texte, le thème abordé, cet auteur à quand même beaucoup d’imagination. Je recommande la lecture de ce roman…et des autres romans de Musso pour le coup!

sans-titre

 

 

 

 

Publicités

‘La vie Blues’ Han Nolan

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_

Genre : Jeunesse, Young adult

Titre original : Born Blue

loupe_5

 

 

 

Leshaya n’a qu’un rêve, devenir une chanteuse de légende comme Aretha Franklin ou Etta James. Elle est blanche mais sa voix est noire et elle se sent noire de toute son âme. Et, bon sang, Leshaya sait chanter ! Pour elle, c’est vivre et survivre malgré la drogue, la violence, le vol, la trahison. Dans une fulgurante quête d’amour, dans sa quête de soi, peut-elle trouver la force de se libérer de son passé douloureux ? Ou l’ultime trahison sera-t-elle la sienne ? Une histoire bouleversante de sincérité écrite dans une langue brute, rugueuse et belle. Rarement un roman n’aura été autant destiné aux adolescents !

_____________________________________

Cela fait très longtemps que j’ai découvert ce livre (oui déjà adolescente je lisais beaucoup), et c’est un des rares roman Jeunesse que je possède encore dans ma bibliothèque. Un style d’écriture très étrange qu’a adopter l’auteur pour son personnage principal (qui peut en effrayer certains si on est pas habituer… je n’en dit pas plus). C’est grâce à ce roman que j’ai approfondi mes connaissances sur ces grandes voix dont parle Leshaya- Etta James, Aretha Franklin…

Un bon livre sans prise de tête qui plaira beaucoup à tout les amateurs de chant.

sans-titre

 

 

‘Orange Mécanique’ Anthony Burgess

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : Science-fiction, Violence

Titre original : A clockwork orange

loupe_5

 

Le décor inquiétant de cette fable anti-utopique, nous le connaissons bien : c’est celui de la banlieue concentrationnaire qui va recouvrir peu à peu la surface habitable de la planète. Une immense zone urbaine d’ennui, de désolation et de peur.
Sur ce monde déshumanisé et ses habitants asservis, Alex, le voyou au charme pervers féru de musique classique et de langues anciennes, entend régner par la violence et la terreur. A la tête de sa horde adolescente, il matraque, viole, brûle, torture, et s’acharne à détruire une société programmée pour le bonheur et le progrès.
Archange du Mal à l’état pur, il hante à jamais les pages cruelles de cet inoubliable thriller métaphysique.

_____________________________________
Comme un petit classique qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie, ce livre de science fiction (dont le language des voyous est totalement inventé -très original d’ailleurs) est une sacré réflexion sur la violence du monde moderne.
Une adaptation cinématographique a était faite par la suite (Par Stanley Kubrick -si vous avez l’occasion de le voir, foncez! un must a voir). Un livre moins choquant que le film en lui même je trouve.
sans-titre

‘La mauvaise élève’ Alessia Gazzola

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : Policier, Chick Lit

Titre original : L’Allieva

Premier tome de la saga ‘Alice Allevi’

http://www.livraddict.com/biblio/livre/la-mauvaise-eleve.html

loupe_5

 

 

 

Etudiante en médecine légale et fashion victim, Alice Allevi est une jeune femme dynamique et pleine d’ambition qui n’échappe pas au cliché de l’élève attirée par son professeur.
Quand ce dernier, Claudio, l’invite un soir a l’accompagner sur une scène de crime, Alice jubile de pouvoir enfin montrer de quoi elle est capable. Quelle n’est pas sa surprise de découvrir que la victime n’est autre que la jeune fille rencontrée la veille dans une boutique de vêtements branchée. Troublée par cette coïncidence, Alice ne peut s’empêcher de se mêler de l’enquête…

_____________________________________

Un Résumé intéressant pour un roman accessible à toutes personnes aimant les romans intrigue et ‘girly’ a la fois. Cela s’est révélé comme une lecture sympathique mais sans grand émerveillement, on nous dépeint l’héroïne comme une sorte de Bridget Jones, terrible erreur!

sans-titre

 

« Une si belle image’ Katherine Pancol

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : Témoignage, Histoire vraie

loupe_5

 

 

 

Toute sa vie, Jacqueline Bouvier Kennedy Onassis s’est cachée derrière sa propre image. Parfaite, trop parfaite, Katherine Pancol a voulu savoir ce qui se cachait derrière les apparences. En dépouillant l’énorme documentation consacrée à Jackie – biographies, mémoires, témoignages, confidences – en plaçant les faits dans une perspective nouvelle, elle a découvert une femme moderne, fragile, indomptable. Bref, un vrai personnage de roman

___________________________________

Comme Katherine Pancol la dit elle même ‘ce livre n’est ni un roman historique ni une biographie…’ et elle a bien respecter cela tout le long du roman.Elle nous raconte des anecdotes importantes sans trop tomber dans l’ennuie, et un point très intéressant est que Pancol nous a décrite cette femme non pas comme une victime de la société qu’il faudrait prendre en ‘pitié’ (certes beaucoup d’événement malheureux ont traversés sa vie), mais aussi comme une femme avec des défauts et des traits de caractères qui nous la rend vite agaçante mais humaine avant tout. L’histoire de Jacqueline est fascinante, et par l’écriture agréable et fluide de Pancol j’ai était doublement captiver dés les premières pages. Bon certes, ce roman n’est pas le meilleur si on veut en apprendre plus sur la vie de Jackie Kennedy, de très bonnes biographies sont d’ailleurs cités par l’auteur elle même a la fin du roman!

sans-titre

 

‘Jacques Mesrine l’instinct de mort’

515WdP2deeL._SX315_BO1,204,203,200_.jpg

Genre : Témoignage, autobiographie

loupe_5

 

 

 

Jacques Mesrine enchaîne cambriolages, braquages, enlèvement, et évasions… Il devient « Ennemi public n° 1  » dans les années 70. Le 2 novembre 1979, Mesrine, « le Grand » comme l’ont surnommé les membres de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), est tué par l’antigang, au volant de sa BMW, porte de Clignancourt à Paris. Depuis cette mort, Jacques Mesrine est considéré comme une légende dans notre pays, et une idole chez les jeunes…

A LIRE AUSSI!! (pour ceux qui sont intéressés) les écrits de sa dernière compagne Sylvia Jeanjacquot ‘Ma vie avec Mesrine’ que j’ai trouver aussi très bien!

_____________________________________

Une immense immersion à travers la vie de Mesrine, et raconter par lui même c’est d’autant plus intéressant. J’ai trouver cette autobiographie super, cela n’a fait que renforcer mon respect envers cet homme. On a l’image ignoble d’un marginal qui vole et pouvant tuer, et en même temps l’envers du décor d’un homme sachant aimer et respecter (un bon mari, un ami fidèle, un père aimant…). Les écrits de Jacques Mesrine m’ont totalement fait comprendre l’homme qu’il était au delà de l’image qu’on a toujours donné de lui. Seul hic pour ce roman, d’après certains témoignage Mesrine aurait inventer certains événements sinon ‘personne n’aurait envie de lire ce livre’, aucune autre info sur la vérité de ce témoignage…

sans-titre

 

Tout a un commencement…

Ces mots forment des phrases, ces phrases une histoire et on est vite embarqués. Absorber pas des mots dans un bouquin, on n’arrive pas à décrocher. On se souvient à peu prés tous et toutes de notre première lecture. Une passion pour certaines personnes, pour d’autres…une corvée. Seules les vraies accorderont que la passion de la lecture est une merveilleuse chose et qu’elle nous apporte que du bien dans notre esprit et dans la vie!
Merci à ceux et celles qui voudront bien me rejoindre sur ma page
Cordialement, Sandra

casual-marilyn-monroe